Créer un site internet

LECAFOR et les acteurs de l'environnement de la Tshopo

Echange d’expériences entre les acteurs de l’environnement

Le 7 février 2019, le LECAFOR, Laboratoire d’Ecologie et d’Aménagement Forestier, a accueilli à la Faculté des Sciences la quatrième réunion d’échanges d’expériences entre les acteurs environnementaux impliqués dans le processus REDD+ en Province de la Tshopo. C’était une demie journée d’exposés, de questions-réponses et de débats sur deux sujets : « la synoptique 2018 » et « l’aménagement forestier et l’exploitation forestière durable ».

Img 20190207 081324 LECAFOR« Un degré de satisfaction très élevé », rapporte Thibault Vandevelde, responsable de la mise en œuvre de PRODAT (Projet de Développement de l’Agriculture dans la Tshopo), projet d’agriculture durable, dans « trois bassins de production en province ». Il en veut pour preuve : D’abord, l’utilisation des semences de qualité par les paysans qui est passée de « 10% au début du projet en 2015 à 73% ces jours ». Ensuite, l’assistance des moniteurs agricoles et animateurs ruraux, méconnus d’eux dans le temps, est apprécié par plus de 90% des ménages agricoles et des Organisations paysannes. Enfin, la maîtrise des nouvelles techniques culturale a permis aux paysans de réussir la riziculture de bas-fonds après une pisciculture ratée au même endroit.

Pour parvenir à ces résultats, le PRODAT renforce « les liens fonctionnels » en impliquant 150 agents à côté des paysans regroupés en OP (Organisation Paysannes) et des Clubs d’Ecoute. L’expérience porte principalement sur les filières riz, manioc, palmier à huile et, de façon secondaire, sur le maïs, le niébé, les arachides, les arbres fruitiers (café, le caco, agrumes).

Financé par la Coopération technique belge, le PRODAT est mis en œuvre par ENABEL pendant la période de mars 2015 à mars 2019. Son objectif principal est de sédentariser l’agriculture, seule alternative à l’agriculture sur brulis jusque-là prisée par les paysans. Il s’agit, d’une part, de répondre aux besoins de ceux-ci, par exemple en préservant la fertilité du sol, en leur garantissant un revenu décent et l’autosuffisance alimentaire. D’autre part, de refreiner la déforestation qui est l’une des causes des changements climatiques.

Le deuxième exposé rendu par Bibiane Ndeke, Chef d’Antenne provinciale du projet AGEDUFOR a porté sur l’aménagement forestier et l’exploitation forestière au centre duquel se trouve le plan d’aménagement forestier, préalables pour qu’une société soit autorisée à exploiter une concession octroyée par l’Etat congolais. « Sur les six concessions en Province de la Tshopo, deux sont assorties chacune d’un plan d’aménagement forestier validé. Deux concessions attendent la validation des leurs. Les deux restantes qui prennent du retard sont graciées d’un an supplémentaire », a rapporté B. Ndeke.

Comme l’agriculture durable prôné par le PRODAT, le plan d’aménagement forestier a pour but de faciliter l’exploitation forestière à impact réduit pour préserver l’environnement. Cette disposition est inscrite dans l’arrêté n° 023 du Ministère national de l’environnement en RDC.

Pour le Professeur Faustin Boyemba, Coordonnateur de LECAFOR l’organisateur de l’atelier, le contexte reste « la gestion durable de nos ressources forestières ». Ainsi, le ce cadre de réflexion réunit-elle les acteurs « impliqués dans le processus REDD+ ». Il a rappelé que les exposés du jour se rapportaient à « deux piliers, l’agriculture durable et l’exploitation forestière, comme moteurs de déforestation ». A son avis, le cadre de réflexion et d’échanges donne l’occasion au LECAFOR, laboratoire de l’Université de Kisangani, de partager les résultats de ses recherches dans le cadre du processus REDD+ en Province de la Tshopo.

Les 24 acteurs de l’environnement dont la presse (Radio Flambeau de l’Orient de l’Université et la RTNC provinciale) ont convenu de la prochaine réunion d’échanges d’expériences le 15 mars 2019 sous les auspices de PIRED aux bureaux de la Division de l’Aménagement du Territoire.

Par Jean Fundi Kiparamoto

Date de dernière mise à jour : mercredi, 20 février 2019