Paroisses de l'archidiocèse de Kisangani, ex Stanleyville

L'archidiocèse de Kisangani compte 9 diocèses

Paroisse Cathédrale Notre Dame du Très Saint Rosaire, 120 d’existence au 7 octobre

La paroisse de la Cathédrale Notre Dame du Très Saint Rosaire, née au temps des As, s’inscrivait ni plus ni moins dans une dynamique où ecclésiastiques, politiques d’outre mer, populations autochtones, tous confondus, jouaient à jeter les bases d’une société nouvelle au cœur de la forêt équatoriale, tel que, pour être efficace, chacun se référait à son domaine de prédilection.

cath-1958-copy.pngJadis, Notre Dame du Sacré Cœur, elle figure parmi les rares bâtisses dont à ses débuts pouvait se prévaloir Stanelyville, Ce n’était qu’une petite cathédrale avant 1932, avec certaines habitations tout autour. Travailleurs de l’Eglise et prêtres y habitèrent ensemble avant l’aménagement à la Tshopo (Cité Belge I) et la fondation de la procure des missions vers les années trente. Les fidèles, après la messe avaient l’habitude de se rafraîchir le gosier d’une seule bouteille de bière permise dans une sorte de snack bar, là où se trouve l’actuelle salle des réunions de la Procure des Missions.

Tout était embryonnaire en ces temps-là, comme le justifiaient les premiers bâtiments de la nouvelle Banque du Congo, alors Banque Belgo-congolaise, avant l’actuel à étages. Le nouveau presbytère n’était pas construite, à a place, un vieillot de quelques chambres dont devaient se contenter les ecclésiastiques au service de la cathédrale. Un peu loin alentours, l’enceinte du service de l’environnement en face de l’hôtel des Chutes abritait la Poste, à côté de la résidence du gouverneur colonial blanc, aujourd’hui Hôtel de ville de Kisangani.

Vinrent s’ajouter le port et ses bureaux, la Régie des eaux (au même endroit) sise avenu Munyororo, et quelques maisons en bordure du fleuve Congo dont l’actuelle Inspection Judiciaire sur le route allant de la paroisse Saint Gabriel de Simi Simi.

De Grison à nos jours…

L’histoire de la paroisse cathédrale comme d’ailleurs celle de l’évangélisation de toute la province ecclésiastique est étroitement liée à la vie d’un missionnaire catholique : Mgr Gabriel Grison quitta son Europe pour construire l’église catholique au cœur de la forêt équatoriale. Il ne rentra plus. Il mourut le 13 février 1942 à Kisangani. Dans le courant de 1901, l’église catholique baptisa 317 chrétiens presque tous adultes. L’année fut particulièrement pénible. De son vivant, le Père Gabriel Grison écrivit : « Nous avons été malmenés par ce climat meurtrier : en deux ans et demi sur onze missionnaires nous en avons perdu sept ; cette, année nous n’avons pas eu de répit et nous n’avons pas passé quinze jours tranquilles. Toujours des malades entre la vie et la mort à la maison. Tout cela double le travail de ceux qui restent debout et rend la situation très pénible pour tout le monde ».

Naissance d’une paroisse

Toutefois, de cette période allant de 1899 à 1901 on remarquera la fondation d’un deuxième poste, celui de Notre-Dame du Sacré Cœur à Stanelyville même (rive droite), le 21 décembre 1899. 52 m de long, 16 de large et 22 au transept, l’église de la paroisse, la cathédrale fut construite en 1908 et achevée en 1913. Le 9 octobre 1960, Notre Dame du Sacré Cœur devient Notre Dame du Très Saint Rosaire. Le premier baptisé fut un dahoméen du nom de Blawis, le 13 décembre 1899 suivi le 30 décembre de la même année par Marie Alipokea, agonisante.

L’histoire de la paroisse est étroitement liée à la fondation de la ville de Kisangani le 12 décembre 1833 et à celle de la cathédrale, d’où le nom de paroisse cathédrale aujourd’hui parmi les édifices les plus photographiés et visités de la ville de Kisangani. La ville fut fondée par Henri Morton Stanley alors au service du Roi Léopold II dans l’île de Wana-Rusari que le groupe genia de ce clan lui céda après des tractations.

 

Date de dernière mise à jour : mardi, 13 décembre 2011

Karibunionline.e-monsite.com est un site Internet d'informations indépendant. Grâce à nos initiatives et celles de nos amis ainsi qu'aux encouragements du journal Mongongo, partenaire de Syfia Grands Lacs, le journal Karibu n'aurait pas pu être mis en ligne après 2 ans de dure labeur. Nous bénéficions aussi de la formation des journalistes dans le projet Média-Société Civile par MEPAD avec l'appui de Syfia Grands Lacs.    Rédacteur en Chef/administrateur du site:   Jean Fundi Kiparamoto. Conseil de rédaction: Jean Fundi K., Stéphane Katsourana, Doudou Tikaileli, Stéphane Muyaya, 17 ans. Nos contacts : Tél. +243 81 200 6207 / +243 97 032 9024   email: jfkt1963@yahoo.fr / karibuni_revue@yahoo.fr   Siège: Avenue Munyororo, 4, Immeuble Parisi, Commune Makiso, Kisangani, P.O, RDCongo.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site