Général Jean-Claude Kifwa - conférence ce 18 juin 2012

"Le colonel Baby Tasine Bruce du FRPI de Cobra Matata s'est rendu…"

par Jean Fundi Kiparamoto, journal KARIBU 19 juin 2012.

Ce lundi 18 juin 2012 lors d'une conférence de presse, le général Jean-Claude Kifwa, commandant de la 9ème Région militaire, a tenu à faire le point sur un certain nombre de sujets dont :

  • La réunion entre les FARDC, l'armée ougandaise UPDF et la Monusco;
  • la reddition du colonel Baby Tasine Bruce du FRPI (Front des Résistants Patriotiques de l'Ituri) de Cobra Matata en dissidence dans le territoire d'Irumu en Ituri;
  • l'engagement de l'armée dans la résolution du conflit entre deux dans le territoire d'Ubundu, les Balengola et les Banyamituku;
  • l'action entrevue contre les Mbororo revenus après avoir été expulsés;
  • la situation des groupes armés ougandais LRA et ADF NALU;
  • la situation sécuritaire en territoire de Mambasa suite aux affrontements FARDC-Maï Maï.

Le général Jean-Claude Kifwa a tenu en premier lieu à rendre compte d'une réunion tripartite sur lessam-4351-1.jpg moyens de mettre fin à la présence de deux groupes armés ougandais, l'ADF NALU, opérant dans le Semliki, à la frontière entre l'Ouganda et la RDC, et la LRA (Armée de Résistance du Seigneur), opérant dans le Bas-Uele, dont il dit ne plus exister comme structure militaire avec état-major, logistique, objectif précis. Selon lui, c'est dû aux arrestations en série en RCA du général César, n° 4 LRA, ses enfants et sa famille, ainsi que l'arrestation en avril 2010 du major David grâce aux renseignements fournis par son épouse; sans oublier l'arrestation d'un Congolais LRA.

Le commandement de la 9ème Région militaire compte déployer une unité armée à Ubundu pour prévenir ce que "le conflit tribal Balengola-Banyamituku ne soit instrumentalisé ou ne connaisse des dérapages".

colonel-tasine.jpgLe colonel Baby Tasine Bruce s'est rendu aux FARDC quittant ainsi la rébellion FRPI de Cobra Matata en guerre contre le pays dans le territoire d'Irumu, dans le district d'Ituri au Nord-est de la Province Orientale. De sa propre bouche, le colonel Baby dit vouloir servir sous le drapeau au lieu d'une rébellion aux objectifs flous. Le gouvernement congolais lui garantit sécurité, liberté et prise en charge de sa famille. Il a tenu à lancer un appel à d'autres combattants du FRPI de suivre son exemple. Ancien major des FARDC de la 12ème Brigade intégrée à Uvira, au Sud-Kivu, il avait déserté pour le FRPI.

"J'ai donné l'ordre de désarmer tous les étrangers armés et de les expulser selon les normes humanitaires. Et les 2 Mbororo arrêtés munis d'armes de guerre après avoir tué 3 Congolais à Ango seront transféré à Kisangani pour jugement", a martelé le général. Il y a un mois, 2 730 éleveurs mbororo sont revenus dans le territoire de Ango, dans le Bas-Uele, avec la complicité d'un agent de l'Agriculture, Pêche et Elevage et un agent de la Direction Générale de l'Immigration (DGM) dans le district de Buta. Le général Jean-Claude a été clair "certaines ONG me demande de ne pas le faire. La souveraineté nationale ne se négocie pas. Nous ne pouvons laisser des étrangers entrer chez nous avec armes et munitions de guerre au nom du droit humanitaire".

Et répondant à la question de Jean-Jacques Hidalgo, journaliste à la RTA, "Je ne connais pas de réfugiés climatiques. Ça commence toujours ainsi, des gens entrent chez nous comme nécessiteux, en même temps, ils sont commandés et fournis en armes depuis leurs milieux d'origine. Au bout de quelques temps, leurs enfants nés ici prennent les armes pour revendiquer des terres". A la question du journaliste de karibunionline, le général a confié que les autorités politico-administratives de la Province Orientale sont saisies de la complicité des agents de pêche et élevage, et de la DGM du territoire d'Ango dans le retour des Mbororo.

Dans le territoire de Mambasa, le commandement de la 9ème Région militaire a arrêté les combats pour soulager les souffrances des populations et en attendant que les Maï MaÏ, comme fils du pays, cesse de faire la guerre jetant ainsi leurs propres frères dans les rues. Ce groupe armé voudrait envahir le parc d'Epulu, pourtant patrimoine touristique et réserve d'animaux parmi les plus rares dans le monde.

Sur une question improvisée à propos d'un groupe de militaires et civils qui arnaqueraient les citoyens au gué du bac sur le fleuve Congo dans la commune de Lubunga, le général Jean-Claude d'entendre que ces gens disent avoir l'autorisation du Chef d'Etat-major général des FARDC. "Blagues de mauvais goût", a conclu le général. Pour lui, la police est là si vraiment il s'agit des bandits. Au journaliste qui a soulevé la question, il a demandé les noms de ces "soi-disant militaires". Sur le champ, il a demandé à un officier de conduire une enquête et si possible d'arrêter ces militaires si militaires il y a.

Date de dernière mise à jour : vendredi, 22 Juin 2012

Karibunionline.e-monsite.com est un site Internet d'informations indépendant. Grâce à nos initiatives et celles de nos amis ainsi qu'aux encouragements du journal Mongongo, partenaire de Syfia Grands Lacs, le journal Karibu n'aurait pas pu être mis en ligne après 2 ans de dure labeur. Nous bénéficions aussi de la formation des journalistes dans le projet Média-Société Civile par MEPAD avec l'appui de Syfia Grands Lacs.    Rédacteur en Chef/administrateur du site:   Jean Fundi Kiparamoto. Conseil de rédaction: Jean Fundi K., Stéphane Katsourana, Doudou Tikaileli, Stéphane Muyaya, 17 ans. Nos contacts : Tél. +243 81 200 6207 / +243 97 032 9024   email: jfkt1963@yahoo.fr / karibuni_revue@yahoo.fr   Siège: Avenue Munyororo, 4, Immeuble Parisi, Commune Makiso, Kisangani, P.O, RDCongo.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×