Construction infrastructures - Coopération Technique Belge - Paideco Tshopo

Près de 400 milles euros pour 15 infrastructures dans le district de la Tshopo

paideco-marche-chef-projet-1.jpgKisangani, 18 juil. 2012. C'est le coût total des constructions et réhabilitations que les entreprises HDW et Bajac doivent commencer dans les 30 jours en territoires d'Isangi, d'Ubundu et en région boyomais. Financés par la Coopération Technique Belge, ces marchés portent sur un bureau administratif à réhabiliter et une salle polyvalente à construire dans la cité d'Isangi, un bureau administratif et une salle polyvalente à construire dans le secteur de Yawembe en territoire d'Isangi, une salle polyvalente à construire dans la cité d'Ubundu, trois salles polyvalentes à construire dans les communes Kisangani, Kabondo et Lubunga.  

L'annonce a été faite ce 18 juillet à Kisangani par Stanis Matia, chef de projet Paideco Tshopo appuyé la CTB (Coopération Technique Belge). C'était devant les journalistes, deux membres du CLD de Lubuya Bera, 15 km de Kisangani, les représentants de HDW et Bajac, les autorités politico-administratives, les Délégués à Pied d'œuvre. Ces derniers et les membres du CLD (Comité Local de Développement) sont chargés de suivre les travaux et de signaler tout manquement au bureau du projet Paideco. Les parcelles où seront construites ces maisons ont été octroyées par les membres des CLD que sont les autorités politico-administratives et les citoyens ordinaires.

"L'argent est là. Les entrepreneurs n'auront pas raison de justifier des retards", a mis en garde Stanis Matia. L'octroi des marchés intervient à un moment où la ville de Kisangani regorge de constructions inachevées ou qui prennent du temps. A ce propos, le chef de projet a tenu à rappeler que Paideco va procéder autrement: "Si les travaux ne s'achèvent pas en 120 jours, ce n'est pas à Paideco de se justifier. À l'entrepreneur de financer les travaux pour se faire rembourser". Le remboursement sera conditionné par la qualité de l'ouvrage.

Présenté sur écran géant, le document explicatif a repris en peu de mots le contenu et l'éthique du contrat. En effet, la CTB paie, non mensuellement, mais à la tâche dans les 90 jours après le dépôt de la facture. Les membres des CLD n'ont pas d'ordres à donner au constructeur. L'imprévu n'est acceptable qu'en cas de force majeur ne demandant pas d'argent. Aucune corruption ne sera tolérée côté entrepreneurs comme côté CTB. Le constructeur est lié à son ouvrage même pendant les 12 mois de remise provisoire. C'est après que pourra intervenir la remise définitive à la CTB, qui paie à condition que l'ouvrage soit de qualité.

Jean Fundi Kiparamoto (karibunionline.e-monsite.com)

photos Jean Fundi & Jimmy Bakelenge paideco-octroi-marche-kisangani-1.jpgStanis Matia, chef de projet Paideco Tshopo (chemise carreaux), au milieu des partenaires
paideco-marche-lubuya-bera.jpgJean-René Kisubi et Gilbert Mtoro, membres des CLD

Date de dernière mise à jour : samedi, 21 Juillet 2012

Karibunionline.e-monsite.com est un site Internet d'informations indépendant. Grâce à nos initiatives et celles de nos amis ainsi qu'aux encouragements du journal Mongongo, partenaire de Syfia Grands Lacs, le journal Karibu n'aurait pas pu être mis en ligne après 2 ans de dure labeur. Nous bénéficions aussi de la formation des journalistes dans le projet Média-Société Civile par MEPAD avec l'appui de Syfia Grands Lacs.    Rédacteur en Chef/administrateur du site:   Jean Fundi Kiparamoto. Conseil de rédaction: Jean Fundi K., Stéphane Katsourana, Doudou Tikaileli, Stéphane Muyaya, 17 ans. Nos contacts : Tél. +243 81 200 6207 / +243 97 032 9024   email: jfkt1963@yahoo.fr / karibuni_revue@yahoo.fr   Siège: Avenue Munyororo, 4, Immeuble Parisi, Commune Makiso, Kisangani, P.O, RDCongo.

×