Lancement Pool Chargés de communication - Mepad - CIM, Collectifs des Femmes, UPDKIS, Lotus

Journées d’échanges société civile et journalistes

charcom-collectif-calicot-2.jpg"Faire circuler l'information, entretenir des bonnes relations avec les médias et payer, non aux journalistes, mais à leur organe de presse", c'est l'une des recommandations faites par l'Abbé Célestin Bwanga, docteur en communication, lors d'un atelier, le 14 juillet 2012, au siège du Collectif des Femmes. C'était devant les chargés de communication des organisations de la société civile, les journalistes, les invités d'autres organisations, le ministre provincial de communication.

L’atelier a été organisé par les ONG Congo en Images, UPDKIS (Union des paysans), Collectif des Femmes et Groupe Lotus. Il était question de laisser leur chargé de communication expliquer les progrès réalisés dans le cadre de MEDOSC (Médias Société Civile). Depuis bientôt six mois le projet, conduit par Mepad (Média pour la Paix et la Démocratie) forme des journalistes à s’intéresser à ce que font les organisations de la société civile à Kisangani et environs. C'était aussi l'occasion pour le lancement du Pool des Chargés de communication initié dans le cadre du projet MEDOSC.

La question de coupage - terme consacrée pour l'argent exigé par les journalistes avant de traiter et de diffuser une information – a mobilisé les débats d'autant que, selon la journaliste Maguy Libebele, "les journalistes entretiennent femmes et enfants, et après un mois de frustration et stress dans les reportages, ils ne sont pas payés. Comment peuvent-ils ne pas exiger de l'argent". Evoquant le code d'éthique et de déontologie en RDC, Ernest Mukuli, président de Mepad a insisté qu’"on paie pour un publireportage, et que celui-ci ne peut être diffusé dans le journal. Même l'argent remis aux journalistes pour leur transport après les manifestations, les ateliers, les séminaires est déconseillé". A propos de contrat pour les journalistes, Rex Yenga, journaliste à Oped FM a demandé que "les organisations de la société civile plaident pour les journalistes, car, après tous, ceux-ci ont beaucoup couvert leurs activités". A quoi Ernest Mukuli a répondu que les journalistes sont de la société et d'ailleurs regroupés au sein de l'UNPC (Union Nationale de la Presse Congolaise) et l'Omec (Observatoire des médias congolais). "L'UNPC a déjà vu les responsables des médias pour qu'ils fassent signer des contrats, sans succès. C'est aussi aux journalistes d'exiger un contrat", avait-il recommandé.

Au fait, la question de coupage ou selon laquelle les journalistes ne doivent prendre d'argent de personne se justifie sur plusieurs aspects. Le recrutement des journalistes necharcom-ernest-minipro.jpg tient pas compte ni de talent ni de compétence, ce qui ne fidélise pas les téléspectateurs ou les auditeurs pour attirer les annonceurs. Les journalistes se satisfont du coupage et n'exigent pas de contrat. Les responsables des organes de presse s'accommodent des recettes publicitaires et ferment les yeux sur le coupage. "Comment signer un contrat de 200$ avec un journaliste qui s'en tape les poches avec l'argent de la maison", s’est interrogé l'Abbé Célestin. "Même si le journalisme est un apostolat, que les responsables des médias aient cas même l’obligeance de faire signer un contrat avec un minimum de salaire", avait interpellé Rex.

Jean Fundi Kiparamoto (karibunionline.e-monsite.com)

 

 

Date de dernière mise à jour : lundi, 16 Juillet 2012

Karibunionline.e-monsite.com est un site Internet d'informations indépendant. Grâce à nos initiatives et celles de nos amis ainsi qu'aux encouragements du journal Mongongo, partenaire de Syfia Grands Lacs, le journal Karibu n'aurait pas pu être mis en ligne après 2 ans de dure labeur. Nous bénéficions aussi de la formation des journalistes dans le projet Média-Société Civile par MEPAD avec l'appui de Syfia Grands Lacs.    Rédacteur en Chef/administrateur du site:   Jean Fundi Kiparamoto. Conseil de rédaction: Jean Fundi K., Stéphane Katsourana, Doudou Tikaileli, Stéphane Muyaya, 17 ans. Nos contacts : Tél. +243 81 200 6207 / +243 97 032 9024   email: jfkt1963@yahoo.fr / karibuni_revue@yahoo.fr   Siège: Avenue Munyororo, 4, Immeuble Parisi, Commune Makiso, Kisangani, P.O, RDCongo.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site